sur la toile
Septembre 2002Octobre 2002Novembre 2002Décembre 2002

 

Accueil 
l'écrit à l'écran 
L'image 
sur la toile 
formats de fichiers 
bonnes adresses 

 

« Médias en classe : Moi, je sais lire entre les lignes » toile.gif

projet réalisé  l'année dernière dans 39 écoles primaires et secondaires de 14 régions du Québec.

 

La conclusion du projet insiste sur le fait qu’il vaut mieux éduquer les jeunes aux médias que censurer l'usage qu'ils en font !

- Il arrive que des jeunes souffrent de "blessures"  psychologiques en raison des images fortes que leur donnent à voir les informations médiatiques. C'est pourquoi il est important d'éduquer à la réception et à la construction de ces informations plutôt que de recourir à une censure*.impossible.

- Il n'est pas suffisant de s'en remettre à l'interdiction pour empêcher les jeunes d'accéder à certains sites web problématiques qu'ils peuvent visiter en toute facilité en dehors du temps scolaire. Il convient plutôt à l'école d'assumer sa responsabilité d'éducation aux médias. Interdire, c'est, à beaucoup d'égards, emprunter la voie la plus facile, la moins durable et la moins profitable pour la formation des jeunes.

·Si elle ne peut se substituer aux manques d'éthiques qui donnent souvent place au mercantilisme et au sensationnalisme, l'éducation aux médias peut offrir aux jeunes les moyens d'être autonomes et critiques dans toutes leurs expériences avec les médias. Elle peut s'intégrer à leur formation scolaire. Elle y augmente leur degré de motivation et elle constitue même une piste prometteuse pour contrer le décrochage scolaire.

Ces constats résultent des travaux que poursuit le Centre de ressources en éducation aux médias (CREM) depuis 1998. Organisme sans but lucratif, le CREM accompagne les personnels scolaires dans  l'intégration de l'éducation aux médias à leur pratique pédagogique et dans leur appropriation du "Domaine général de formation : Médias" du nouveau programme de formation de l'école québécoise. Il dispense des activités de formation et de consultation, produit des ressources pédagogiques et documentaires et réalise des recherches. http://www.reseau-crem.qc.ca

  
 

VIDÉO-FORMATIONS EN INFORMATIQUE

http://www.csdm.qc.ca/sitsat-mtl/formation/

En plus d'une initiation à la micro-informatique, des pédagogues proposent des formations en ligne sur les logiciels suivants : Appleworks 6.2, Adobe Photoshop Element, Macromedia Dreamweaver 4.0, Macromedia Flash 5.0 et Microsoft Word.

Du nouveau pour les offres de connexion Internet

 

Selon SVM; une nette évolution va se faire du coté de l'ADSL. L'accès étant illimité, la facturation est forfaitaire (accès et temps de connexion). L'offre va s'étoffer : en particulier une offre bas débit (64 - 128) pour 16 euros devrait permettre aux écoles primaires de trouver enfin un accès à coût acceptable. A suivre de près, il semble que le déclenchement de ces opérations soit prévu pour le 15 Octobre prochain.

On vient de voir arriver une offre illimitée à bas prix sur l'accès RTC (téléphonie classique). En effet, pour les gros consommateurs d'Internet oubliés de l'ADSL, signalons qu'AOL a mis en place un forfait illimité (19,99 euros par mois pendant 3 mois puis 24,99 euros par mois) (avec 50h d'essai les 30 premiers jours). Tiscali, quant à lui, a mis en place un forfait illimité à 24,95 euros par mois. Il y a aussi un forfait "gratuit le jour" (05h-17h00) + 20 heures par mois pour 15 euros 95 par mois. Dans les deux cas,  il y a un engagement de 12 mois.

Pour un petit établissement scolaire (ou un particulier) pouvoir avoir un accès illimité à Internet la journée de 5 h 00 du matin à 17 h 00 (sauf dimanche) comportant en plus 20 heures pour surfer hors forfait, pour environ 100 francs par mois, c'est plutôt intéressant ! .